Comment bien chausser ses enfants ?

En matière de chaussures, le confort est un critère de choix primordial, notamment pour les petits pieds des enfants. Cela évitera des éventuelles pathologies du pied à l’âge adulte. Il n’est pas toujours évident de trouver des chaussures adaptées à leurs pieds, d’où ces petits conseils pour savoir comment bien chausser ses enfants.

Bien déterminer la pointure des enfants

Il s’agit d’un critère primordial dans le choix de chaussures. En l’occurrence, il est important de connaître les étapes de croissance des pieds des enfants. Pour les moins de 2 ans, les pieds augmentent d’une pointure tous les 2 mois. De 2 à 3 ans, elle change à chaque trimestre. Entre 3 et 5 ans, ces membres augmentent d’une pointure tous les 4 ou 5 mois. A partir de 5 ans, la pointure augmente tous les semestres. La grandeur définitive des pieds est obtenue à 14 ans. Il est à noter que la mesure séparant deux pointures est de 6.67 millimètres.

La mode enfant en matière de chaussures

Le commerce propose de nombreuses marques pour enfants, mais malgré la tendance, ces chaussures ne sont pas toujours des accessoires de qualité. Avec une apparence très esthétique, elles peuvent entraîner des problèmes dangereux et irréversibles au pied des enfants. Ceci est une raison suffisante pour privilégier la qualité au détriment de la mode si nécessaire. Le naturel devra prendre le dessus par rapport aux matières synthétiques pour préserver la bonne santé des petits. Il faudra donc privilégier des chaussures confortables avec des matériaux de qualité, résistantes à toutes les conditions climatiques mais surtout à leurs envies de sauter et jouer.

La fabrication artisanale, à base de cuir naturel est la meilleure option qui allie confort et esthétique. Des finitions soignées faites à la main sont recommandées pour les petits petons.

Les chaussures d’un bébé à l’âge de la marche

Un bébé qui a des petons solides et une voûte plantaire affirmée peut chausser tout type de chaussures, hautes, basses, à lacets ou même à scratch. Si au contraire, les petits pieds manquent de tonicité, les chaussures classiques à lacets, dont une tige haute, et équipées de contreforts latéraux, ainsi que d’une voûte plantaire interne conviennent mieux. Dans tous les cas, une semelle antidérapante est préconisée pour éviter à l’enfant de glisser accidentellement.

Les chaussures de bébé à partir de 36 mois

Toutes les chaussures doivent épouser la morphologie du pied de l’enfant, qui peut être large, menu ou longiligne. A cet âge, l’enfant peut porter aussi bien des chaussures hautes que des chaussures basses, du moment qu’elles maintiennent bien les pieds. La semelle, en plus d’être antidérapante, doit être souple. Cependant, le contrefort et les bords latéraux doivent être assez rigides pour maintenir les petons.

Une doublure en cuir souple est conseillée pour respecter la fragilité de la peau des enfants. Quant à l’avant, les bonnes chaussures doivent protéger les orteils de l’enfant des éventuels chocs. Aussi, la voûte plantaire doit être adaptée à la morphologie des pieds pour protéger les petits pieds encore mous. Dans tous les cas, il est toujours plus judicieux de privilégier les chaussures montantes, de manière à protéger la cheville étant donné l’ossature et les articulations de l’enfant encore fragiles. Bref, il est mieux de choisir un bon magasin pour les chaussures de ses enfants, et opter pour la qualité.